Programme cofinancé par l'Algérie et l'Union européenne

Géré par le Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité Sociale

FICHE DE PROJET

Intitulé du projet

 Innov’Asso : Les métiers et compétences du secteur associatif au service de l’employabilité des jeunes algériens 

Présentation du bénéficiaire chef de fil

Dénomination 

Grdr Migration - Citoyenneté - Développement

Statut juridique 

Association française à but non lucratif

Date de création

1969

Secteur(s) d’activité

Solidarité internationale

Contact(s)

Emilie Blondy

Fonction(s)

Chargée de mission migrations et partenariats européens / Coordinatrice de programmes

Tél.

+33(0)1 48 57 75 80

Fax

+33(1) 48 57 59 75

E-mail

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site web

www.grdr.org

Présentation du co bénéficiaire  1

Dénomination 

BATIK International 

Statut juridique 

Association française à but non lucratif

Date de création

1998

Secteur(s) d’activité

Solidarité internationale

Contact (s)

Pauline de la Cruz

Fonction(s)

Directrice

Tél.

+33 (0)1 44 18 72 66

Fax

 

E-mail

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site web

www.batik-international.org

Présentation du co bénéficiaire  2

Dénomination 

Association « NOUR » pour la promotion et l’insertion des infirmes moteurs cérébraux et/ou d’origine cérébrale

Statut juridique 

Association algérienne agréée selon la loi 12-06

Date de création

2000

Secteur(s) d’activité

Santé/Handicap

Contact(s)

Houaria Bekhadi

Fonction(s)

Présidente

Tél.

+213 41 28 03 46

Fax

+213 41 28 03 46

E-mail

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site web

http://www.pcpalgerie.org/?NOUR-IMC-IMOC

Présentation du co bénéficiaire  3

Dénomination 

Association « Le Flambeau Vert pour l’Environnement »

Statut juridique 

Association algérienne agréée selon la loi 12-06

Date de création

2004

Contact(s)

Farid Kerboua

Fonction(s)

Président

Tél.

+213 31 62 34 54

Fax

+213 31 63 12 70

E-mail

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site web

http://www.pcpalgerie.org/?Association-Le-Flambeau-Vert-de-l

Données générales du projet

Zones d’intervention

  • Wilaya d’Oran : communes d’Oran et de Senia
  • Wilaya de Khenchela : communes de Khenchela et de Kaïs

Durée

30 mois

Budget global

889.426 €

Contribution UE

800.484 €

(dont 600 400 € pour des subventions en cascade*)

Description du projet

Contexte

Le projet Innov’Asso fait suite aux analyses et constats tirés au sein du Programme Concerté Pluri-Acteurs (PCPA) Algérie « Joussour », après 8 ans d’exercice, quant à l’utilité sociale des services fournis aux habitants par le secteur associatif en Algérie.

Il entend ainsi aborder la problématique du chômage des jeunes (diplômés et non diplômés) en ouvrant des espaces d’apprentissages et de renforcement de compétences innovants au sein des associations algériennes (agréées selon la loi 12-06) et en élargissant les contenus des formations professionnelles et universitaires aux compétences et métiers issus des pratiques associatives.

Le GRDR et les co bénéficiaires de ce projet sont très impliqués au sein du PCPA Algérie et souhaitent saisir l’opportunité offerte par le fonds « COntribution au DEveloppement Associatif » (CODEVA) mis en place dans le cadre du PAJE pour expérimenter, pour la première fois, l’élaboration participative d’un référentiel métiers ainsi que d’un répertoire des compétences et services associatifs avec un noyau dur d’associations au sein de deux wilayas (Oran et Khenchela) aux tissus associatifs très différents.

Cette étape est un préalable pour faire des métiers et compétences du secteur associatif en Algérie des leviers d’insertion professionnelle pour les jeunes (pour recruter en leur sein ou pour favoriser un apprentissage à de nouveaux métiers et compétences liés à l’économie sociale et solidaire, renforçant ainsi l’employabilité des jeunes dans les entreprises et les collectivités locales, ou encore en suscitant une création d’activité).

Objectif général

 

Définition, valorisation et renforcement des métiers, compétences et services issus des pratiques associatives comme espaces et leviers d’apprentissage professionnel innovants et d’employabilité pour les jeunes des wilayas d’Oran et de Khenchela.

Objectif(s) spécifique(s)

 

 

 

 

 

1. Valoriser, à partir d’un diagnostic de l’existant, les nouveaux métiers, compétences et services aux habitants émanant des activités des associations et des collectifs informels de citoyens.

2. Favoriser (i) l’intégration de ces nouveaux métiers et compétences dans les curricula et les référentiels métiers existants, (ii) la formation des jeunes à l’utilité sociale des associations et à l’économie sociale et solidaire, par la mise en place d’un dialogue avec les établissements de formation professionnelle et universitaire ainsi qu’avec les agences locales d’emploi.

3. Renforcer les capacités des associations à transformer leurs compétences et métiers en levier d’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi en Algérie.

Publics ciblés

  • Les deux codemandeurs : les associations « Nour » et « Le Flambeau Vert pour l’Environnement », dans le renforcement de leurs capacités à opérer comme organisations relais et de référence auprès d’un noyau dur d’associations des deux wilayas ;
  • Un noyau dur d’environ 16 associations des wilayas d’Oran et de Khenchela, pour la réalisation du diagnostic des métiers et compétences associatifs à partir d’enquêtes terrain participatives à l’échelle de leur localité (quartier ou commune) et comme espaces d’apprentissage pour les jeunes diplômés et non diplômés.
  • Les établissements d’enseignement professionnel et universitaire et les agences locales de l’emploi au sein des wilayas d’Oran et de Khenchela pour leur présenter les résultats du diagnostic et négocier l’inclusion de nouveaux métiers dans les programmes de formation et les référentiels emplois existants.
  • Quelques entreprises locales des 2 wilayas (Oran et Khenchela) dans la découverte des métiers, compétences et services du secteur associatif (vers partenariats et mécénats locaux).

Résultats attendus

1. Un noyau dur d’environ 16 associations des wilayas d’Oran et de Khenchela réalise un référentiel des métiers associatifs et un répertoire des associations autour des compétences et services innovants issus de leurs pratiques bénéficiant de l’appui et de l’expertise des deux codemandeurs « têtes de pont » chapotant l’exercice en Algérie.

2. L’offre de formation professionnelle (2 centres ciblés dans chaque territoire) et universitaire (1 université ciblée dans chaque territoire) et la nomenclature emploi et métiers (NAME) des agences locales de l’emploi s’élargissent aux champs de compétences et aux métiers du mouvement associatif ; 200 jeunes sont formés à l’utilité sociale des associations et à l’économie sociale et solidaire dans les deux territoires ; 2 espaces de dialogue et de concertation composés des associations, des centres de formation professionnelle, des universités et des agences locales de l’emploi sont lancés et testés.

3. Le noyau dur des 16 associations a renforcé collectivement sa capacité d’attractivité comme espace d’apprentissage professionnel auprès des jeunes à travers le projet « INNOV’ASSO » expérimenté grâce au fonds en cascade* du CODEVA ; les métiers issus des pratiques associatives apparaissent comme des leviers d’insertion professionnelle et d’économie sociale et solidaire au sein des associations ainsi qu’au sein des entreprises ou des collectivités locales.

* Les subventions dites « en cascade »  sont un mécanisme de financement  permettant à travers une organisation relais de soutenir des associations n’ayant pas suffisamment de compétences pour répondre à des appels à propositions de l’Union européenne qui nécessitent  le respecter de procédures administratives complexes. Dans ce projet, l’Union européenne subventionne le Grdr (organisation relais) qui à son tour subventionne des associations à travers des appels à propositions aux procédures plus souples.

Activités principales

1.1 Mise en place des instances de gouvernance du projet (comité de pilotage et comité de suivi).

1.2 Suivi de la conduite des activités et réunions des instances de gouvernance.

1.3 Présentation des résultats finaux de l’action à travers l’organisation d’un forum final de bilan de capitalisation à Oran.

2.1 Diagnostic des métiers, compétences et services innovants (c’est-à-dire en capacité d’évoluer rapidement en fonction des besoins des populations encore faiblement recensés par l’ANEM ou les établissements de formation professionnelle) issus des pratiques des associations à partir d’enquêtes participatives conduites par un noyau dur de 16 associations dans les wilayas d’Oran et de Khenchela (en leur sein et auprès d’autres associations de leur territoire).

2.2 Elaboration d’un référentiel des métiers des associations (format électronique, reprenant les entrées de la Nomenclature Algérienne des Métiers et Emplois de l’ANEM, actualisable).

2.3 Elaboration d’un répertoire des compétences et services des associations (format électronique, actualisable).

3.1 Construction de deux (02) espaces d’échanges et de concertation avec les établissements de formation professionnelle et d’enseignement universitaire ainsi que les agences locales de l’emploi au sein des wilayas d’Oran et de Khenchela pour faire des métiers associatifs des leviers d’insertion professionnelle et d’économie sociale et solidaire.

3.2 Seize (16) interventions de professionnels associatifs au sein d’établissements de formation professionnelle ou universitaire dans les deux (02) territoires.

3.3 Elaboration d’une offre de formation des jeunes (au sein et hors des cursus d’enseignement formel) à l’utilité sociale des associations et à l’économie sociale et solidaire à partir des pratiques associatives.

3.4 Enseignement du module de formation à l’économie sociale et solidaire et à l’utilité sociale des associations auprès de 200 jeunes diplômés et non diplômés dans les 2 territoires.

4.1 Ingénierie et lancement du fonds d’appui en cascade à destination des associations d’Oran et de Khenchela (lignes directrices, calendrier, modalités de sélection) pour la mise en œuvre du projet de renforcement et d’accompagnement associatif « Innov’Asso ».

4.2 Mise en place du projet « Innov’Asso » dans les deux (02)  wilayas par les associations « Nour » et « Le Flambeau Vert pour l’Environnement » avec l’appui de « Batik International » et du « Grdr » en trois (03) volets :

  • Accueil de jeunes, diplômés et non diplômés, soit en situation de recherche d’emploi, soit en apprentissage professionnel (stages, volontariats ou bénévolats) au sein des associations d’Oran et de Khenchela ;
  • Acquisition de méthodes simples par les associations pour capitaliser leurs métiers, compétences et services, et être en mesure d’actualiser à long terme les référentiels métiers et le répertoire de compétences et services ;
  • Expérimentation d’un recours au financement participatif (« crowdfunding », ex : chikry.com, twiiza.com.) pour des services innovants des associations (contribution au cofinancement du fonds en cascade*) ;

4.3 Sensibilisation de quelques entreprises locales aux métiers innovants du secteur associatif et intégration de jeunes salariés dans le projet « Innov’Asso ».

Méthodologie

  • Des méthodes participatives, à travers 
    • Les enquêtes et le diagnostic métiers, compétences et services associatifs : pour familiariser les associations avec les méthodes d’identification, de définition et de visibilité (= processus de capitalisation) de leurs propres métiers, compétences et services afin qu’elles soient autonomes dans la réalisation de ce travail à l’issue du projet ;
    • les instances de gouvernance : le comité de pilotage avec prise de décision collégiale entre le demandeur et les trois (03) codemandeurs ; ainsi que le comité de suivi associant les acteurs ressources des deux territoires en matière de formation et d’emploi des jeunes ;
    • les deux (02) espaces de concertation pluri-acteurs associant les pouvoirs publics locaux et les entreprises locales directement dans le suivi du projet « Innov’Asso »;
  • Le choix du recours au fonds en cascade* auprès d’environ seize (16) associations des deux territoires ciblés par l’action (Oran et Khenchela) pour la mise en œuvre du dispositif expérimental « Innov’Asso », plaçant les associations au cœur de son animation (les fonds contribuant à renforcer leurs capacités d’accueil de jeunes en formation professionnelle – stages, volontariat, bénévolat -, à formaliser les acquis de leur expérience, à pouvoir assurer in fine par elles-mêmes l’identification, la caractérisation et la visibilité de leurs compétences, métiers et services innovants auprès des acteurs locaux de l’emploi, de l’insertion et de la formation des jeunes) , et à tester le recours au crowdfunding, comme dispositif d’appui à l’économie sociale et solidaire.
  • La mise en place d’un dispositif innovant et identifiable qui survivra au projet pour être repris par l’ANEM ou les pouvoirs publics. Un cahier des charges de ce dispositif sera rédigé par le comité de pilotage avec le comité de suivi contenant les méthodes de travail et d’animation du dispositif afin de faciliter sa reprise potentielle par les pouvoirs publics à l’issue de l’action.
  • Le choix de la constitution de deux (02) noyaux durs de seize (16) associations au total pour assurer la conduite du diagnostic et la réalisation pour la première fois du Référentiel Métiers Associatifs et du Répertoire Compétences et Services dans les deux wilayas concernées par l’action.
  • La démarche globale du projet entre dans le champ de la « recherche-action » par la réalisation d’un diagnostic suivi d’une expérimentation.  Cette approche place le secteur associatif dans un rôle d’expérimentation, voire d’incubation, en faveur d’un objectif d’intérêt général : le renforcement de l’employabilité et de l’insertion des jeunes algériens (diplômés ou non) sur le marché du travail.

* Les subventions dites « en cascade »  sont un mécanisme de financement  permettant à travers une organisation relais de soutenir des associations n’ayant pas suffisamment de compétences pour répondre à des appels à propositions de l’Union européenne qui nécessitent  le respecter de procédures administratives complexes. Dans ce projet, l’Union européenne subventionne le Grdr (organisation relais) qui à son tour subventionne des associations à travers des appels à propositions aux procédures plus souples.

Mots clefs

Organisation de la Société  Civile / Référentiel métier / Répertoire des compétences / Insertion professionnelle / Employabilité / Accompagnement / Subvention / Recherche action / Partenariat / Economie sociale et solidaire.

 

Partenaires

  • partenaire
  • partenaire
  • partenaire
  • partenaire
  • anem