Programme cofinancé par l'Algérie et l'Union européenne

Géré par le Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité Sociale

FICHE DE PROJET

Intitulé du projet

A’AMAL: Acteurs locaux agissant ensemble en faveur de l’employabilité et l’insertion professionnelle des jeunes des wilayas de Annaba et de Khenchela

Présentation du bénéficiaire

Dénomination 

Organisation Internationale du Travail (OIT)

Statut juridique 

Organisation internationale

Date de création

1919

Secteur (s) d’activité

Emploi / Travail

Contact (s)

Virgilio Levaggi

Mohamed Ali Deyahi 

Fonction (s)

Directeur PARDEV

Directeur BIT Alger

Tél.

+41 22 799 83 13

+213 21 79 44 66

Fax

+41 22 799 76 78

+213 21 79 44 99

E-mail

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site web

www.ilo.org

Données générales du projet

Zones d’intervention

Wilayas de : Annaba et Khenchela

Durée

24 mois

Budget global

1 777 778 €

Contribution UE

1 600 000 € (dont 1 246 000 € pour des subventions en cascade*)

Description du projet

Contexte

La prise en charge de la jeunesse est une préoccupation majeure du Gouvernement algérien. Cette jeunesse est en effet fortement touchée par le chômage et plus particulièrement les diplômés. Une telle situation souligne l’importance de placer la jeunesse au cœur de la stratégie gouvernementale et de définir les politiques les concernant à travers une démarche consensuelle et participative, fondée sur le dialogue et accordant un soutien privilégié au mouvement associatif agissant en faveur des jeunes.  Or l’influence de la société civile algérienne reste  modeste en raison de la modicité des ressources financières et matérielles, du manque de formation des acteurs concernés et de l’isolement des activités associatives.

Objectif général

 

Le renforcement des capacités, des synergies et des mécanismes de coordination intersectorielle des acteurs locaux dans les wilayas de Annaba et de Khenchela pour la mise en place d’actions favorisant l’employabilité et l’insertion professionnelle des jeunes de ces deux (02) wilayas.

Objectifs spécifiques

 

 

 

 

 

1. Mettre en place des mécanismes de coordination et de partenariat efficaces entre les acteurs institutionnels et la société civile en faveur de l’employabilité et de l’insertion professionnelle des jeunes.

2. Renforcer les capacités techniques des associations et des institutions dans le domaine de l’employabilité et de l’insertion professionnelle des jeunes.

3. Appuyer techniquement et financièrement la mise en œuvre d’activités génératrices de revenus et d’emploi par la société civile en faveur de l’employabilité et de l’insertion professionnelle des jeunes.

Publics ciblés

  • Les institutions et les associations opérant dans le développement, l’emploi et la jeunesse ;
  • Les jeunes âgés entre 16-30 ans seront les bénéficiaires ultimes du projet;

Résultats attendus

 

 

 

 

 

 

 

1. Des mécanismes de concertation et de coopération intersectorielle dans les deux (02) wilayas sont renforcés, permettant le partenariat et l’identification des besoins et des opportunités et la mise en place effective des actions concertées en faveur de l’employabilité et de l’insertion des jeunes.

2. Les capacités techniques, organisationnelles et opérationnelles d’au moins trente (30) associations sont renforcées en direction de l’appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes des deux (02) wilayas.

3. La mise en place d’au moins vingt (20) projets (500 bénéficiaires dont 30% de femmes) dans le domaine de l’emploi, de l’entrepreneuriat et de l’insertion professionnelle des jeunes est assurée par des associations opérant en faveur des jeunes dans les deux (02) wilayas.

Activités principales

 

 

 

 

 

 

 

1.1 Identification des acteurs locaux y compris  les associations activent dans le domaine de l’employabilité et de l’insertion professionnelle des jeunes.

1.2 Définition des opportunités économiques et mise en place de la stratégie de concertation (approche Développement Economique Local).

2.1 Renforcement des capacités de coordination, de pilotage et de gestion de projets de la part des associations.

2.2 Réalisation d’au moins 2 ateliers de formation par wilaya sur les outils et les approches relatifs à l’employabilité et à l’insertion professionnelle des jeunes.

3.1 Préparation des documents relatifs aux Appels à Propositions.

3.2 Lancement des Appels à Propositions.  

3.3 Accompagnement des micro-projets sélectionnés. 

3.4 Evaluation des micro-projets financés et leçons apprises disséminées ;  

4.1 Coordination et suivi du projet A’AMAL.

4.2 Définition et mise en œuvre de la stratégie de communication du projet A’AMAL.

Méthodologie et stratégie d’intervention

Le projet  A’AMAL vise à instaurer de nouvelles méthodes de travail au niveau local et à promouvoir la participation active des acteurs de la société civile dans la sphère de décisions.

Le projet est structuré autour de quatre composantes :

  • La première composante du projet vise à mettre en place des mécanismes de coordination et de partenariat efficaces entre les acteurs institutionnels et la société civile en faveur de l’employabilité et de l’insertion professionnelle des jeunes des deux wilayas pilotes;
  • La deuxième composante vise à renforcer les capacités techniques des associations activant dans les domaines de l’employabilité des jeunes et de l’insertion professionnelle ainsi que d’autres parties prenantes (institutions publiques) travaillant en faveur des jeunes;
  • La troisième composante a comme objectif d’appuyer techniquement et financièrement, par le biais du fonds en cascade* du CODEVA, la mise en œuvre d’activités génératrices de revenus et d’emploi par la société civile en faveur de l’employabilité et de l’insertion professionnelle des jeunes;
  • La dernière composante vise à la coordination effective de toutes les actions permettant d’arriver aux résultats escomptés;

*Les subventions dites « en cascade »  sont un mécanisme de financement  permettant à travers une organisation relais de soutenir des associations n’ayant pas suffisamment de compétences pour répondre à des appels à propositions de l’Union européenne qui nécessitent  le respecter de procédures administratives complexes. Dans ce projet, l’Union européenne subventionne l’Organisation Internationale du Travail (organisation relais) qui à son tour subventionne des associations à travers des appels à propositions aux procédures plus souples.

 

Mots clefs

Organisation de la Société  Civile / Jeune / Insertion sociale et professionnelle / Employabilité / Accompagnement / Subvention / Renforcement de capacités / Partenariat.

 

Partenaires

  • partenaire
  • partenaire
  • partenaire
  • partenaire
  • anem